/ Slovénie

Les plus beaux paysages slovènes

La région des montagnes

Si nous avons choisi de passer un mois en Slovénie, c’est avant tout pour profiter de sa nature verdoyante et de ses paysages envoûtants. C’est donc le sourire aux lèvres et les yeux pétillants que nous quittons Ljubljana en direction de Bovec, une ville située à l’entrée du célèbre Parc National du Triglav. Sans grande surprise, l’attraction phare de la région est l’ascension du mont Triglav dont le sommet culmine à 2864 mètres d’altitude. La tradition exige d’ailleurs que tout vrai slovène la gravisse un jour.

Concernant l’hébergement, il faut savoir qu’en Slovénie le prix de la nuit est souvent proportionnel à la beauté des paysages alentours, surtout en pleine saison. Inutile de préciser que le camping est rapidement devenu notre seule option financièrement envisageable. Nous voilà donc installés dans une tente sur-équipée, parés à traverser les allées en claquettes/chaussettes, rouleau PQ sous le bras 😅.
Heureusement, nous sommes plutôt amateurs de camping et accueillons cet « imprévu » avec grand plaisir. D’autant que d’ici, les sites naturels que nous convoitons sont accessibles à pied.

Slap Boka

Le fait qu’elle soit visible depuis la route fait d’elle la cascade la plus connue de Slovénie. Il faut dire qu’avec sa chute de plus de 100 mètres, il est difficile de l'ignorer. Nous empruntons le chemin qui lui fait face afin de la découvrir sous un autre angle. Chaque étape est un peu plus haute que la précédente et la dernière partie de l’ascension se fait un peu raide. Au delà de la cascade en elle-même, le troisième belvédère permet surtout de profiter d’un magnifique panorama sur la région. C'est ici que nous décidons de savourer notre sandwich tout en contemplant la rivière Boka qui s’écoule à perte de vue.

Slap Virje

Ce n’est ni la plus grande, ni la plus large, ni la plus haute mais l’atmosphère féerique que dégage cette cascade la classe directement parmi les plus jolies du pays. Ses chutes hautes d’une dizaine de mètres forment deux jolis bassins au cœur des roches. L’endroit parfait pour pique-niquer au frais durant les beaux jours.
Rares sont les courageux qui osent s'y baigner car sa fraîcheur prend rapidement le pas sur ses belles couleurs. Après y avoir trempé les pieds nous avons finalement choisi de l’apprécier avec les yeux.

La vallée de Soča

En voilà une qui n’a pas volé son surnom de Rivière Émeraude. La Soča traverse le Parc National du Triglav sur 136 km, lui apportant fraîcheur et gaieté. Pour notre plus grand bonheur, elle longe la ville de Bovec et s’écoule juste sous notre campement. Nous en profitons donc pour l’admirer sous tous les angles : les pieds dans l’eau, du hauts des roches ou encore depuis la rive. Sa couleur éclatante nous fascine et nous ne sommes visiblement pas les seuls.
Les activités à sensations telles que le rafting ou encore le kayak sont ici très appréciées (et appréciables) mais n’espérez pas y trouver des tarifs inférieurs à ceux pratiqués en France. Par ailleurs, nous avons découvert un ancien tunnel en explorant les rives. Il y fait sombre et humide mais on vous assure que sa traversée en vaut la peine. Allez, un peu de courage !

Aller simple Ljubljana-Bovec en car, 12 € (4h)
Depuis notre camping Camp Vodenca Slap Boka se trouve à 1h40 de marche (+ 20 minutes de montée) et Slap Virje à 1h10 (+10 minutes jusqu’aux bassins)
Si vous êtes véhiculés, des parkings se trouvent aux pieds des cascades.

La région des lacs

Nous quittons les montagnes pour la région des lacs et rejoignons la célèbre ville de Bled. Enfin, plus précisément, la petite bourgade de Doslovče qui se trouve à quelques kilomètres de là. Une fois de plus la magie d’Airbnb opère et nous nous retrouvons chez une adorable famille qui propose de nous prêter ses vélos pour les trois jours à venir. La maison a beau être bâtie entre une écurie et des champs, elle n’en reste pas moins surprenante. C’est bien la première fois que l’on ouvre une porte d’entrée avec nos empreintes ou que l’on monte un escalier dont les marches de marbre s’allument sous nos pas. Le camping quitté le matin même nous paraît déjà bien loin…

Coup de cœur au lac de Bohinj

En quelques coups de pédales nous rejoignons le bus qui mène au lac de Bohinj. Alors que le soleil est à peine levé, nous assistons à un spectacle envoûtant : un nuage de brume repose sur le lac et se dissipe minute après minute. Nous avons tout juste le temps de monter au point de vue Peč afin d’admirer le lac sous un autre angle. Plus nous avançons dans la matinée, plus les températures montent et voilà bientôt que des familles slovènes s’installent au bord du lac avec leur panier à pique nique. Nous copions discrètement les locaux et passons la journée à alterner agréables baignades et sandwiches avec vue. Bohinj est plus étendu que son voisin Bled mais nous le trouvons plus calme, plus familial et plus authentique. La promenade qui contourne la berge nord est très agréable et alterne rives sublimes et chemins boisés. C’est un bonheur de se baigner dans son eau cristalline.

Le lac de Bled vu du ciel

Ce lac est probablement la destination la plus touristique de tout le pays et sa beauté lui vaut les couvertures de nombreux guides et magazines. Dans la mesure où je m’apprête à y découvrir mon cadeau d’anniversaire, j’y ai placé beaucoup d’attentes. Je viens d’avoir 27 ans et telle une enfant je sautille depuis que Guillaume m’a dévoilé sa surprise : nous allons survoler le lac en montgolfière !

Le réveil à 4h30 pique un peu mais la vérification des vents s’effectue vers 6 heures du matin alors on se tient prêts. Les moniteurs gonflent les ballons sous nos yeux ébahis et nous grimpons dans la nacelle à leur signal. Voler en ballon est vraiment agréable, tout est une question de vents nous explique-t-on. Aucune secousse, pas de sensation de vitesse, pas le moindre semblant de vertige ; nous n’avons qu’à profiter des paysages qui se dévoilent sous nos yeux. Le vol dure un peu plus d’une heure et les couleurs évoluent au rythme du lever de soleil. L’atterrissage se fait en douceur et nous avons la chance de pouvoir participer au pliage du ballon et au rangement du matériel.

L’heure de la cérémonie approche. Après quelques belles paroles et notre baptême réalisé nous savourons une coupe de champagne que nous ne tardons pas à accompagner d’une part de kremšnita (aussi connu sous le nom de Bled cream cake). Sous l’épaisseur de ce gâteau traditionnel se cache une texture presque aussi légère que celle d’un nuage. Il aurait été inventé par un pâtissier de l’hôtel Park en 1953 où nous le dégustons pour la première fois avant d’aller visiter la partie terrestre du lac, notre diplôme de sous le bras.

Les gorges de Vintgar

Situées à quelques kilomètres du lac de Bled, les gorges de Vintgar représentent une activité très réputée de la région. Sans remettre en cause la beauté de ce site naturel et son infrastructure ingénieuse, nous en retirons tout de même un bilan mitigé.
L’endroit est magnifique, la rivière Radovna s’écoule avec énergie au coeur des gorges créant de nombreuses et puissantes chutes sur son passage. En pleine saison estivale, nous apprécions la fraîcheur et l’humidité des lieux. Nous foulons un chemin de bois accroché aux flancs rocheux et franchissons quelques jolis ponts. Le sentier donne du charme à ce lieu et ne dénature absolument pas les gorges, ce qui se fait de plus en plus rare lors de constructions en milieux naturels. Mais (parce que oui, il y a un «mais») !

Le coût d’entrée nous semble très élevé pour la durée de la visite d’autant que nous revenons tout juste de la vallée de Soča qui, bien que tout aussi majestueuse, est en accès libre. Par ailleurs, le site est bondé et l’étroit chemin de bois n’effectuant pas de boucle, le retour s’effectue à contre courant des visiteurs qui n’en sont qu’à l’aller. On vous recommande donc de faire d’une pierre deux coups en vous présentant aux horaires d’ouverture ou de fermeture pour être plus tranquilles, en optant pour un retour par les sentiers forestiers une fois passé la cascade de Šum. Vous pouvez d’ailleurs profiter des rochers présents en bas de la cascade pour pique-niquer au coeur des gorges.

Bus aller simple Bovec-Doslovče (arrêt Žirovnica) 4,30€ (1h30)
Quand les bus ne passent pas dans le centre de Doslovče, ils passent généralement dans la commune voisine de Lesce (environ 10 minutes à vélo)
Gorges de Vintgar : 10€ par personne
Bus A/R Lesce-Bohinj 8,7€ (prix non fixe)

See full screen

Cliquez bientôt ici pour découvrir la côte slovène et ses airs d'Italie